Architecture des feuilles

Une feuille comporte TOUJOURS un oeil, ou bourgeon, à l’intersection du pétiole et du rameau.

Feuille simple

La feuille simple comporte un limbe porté par la nervure principale. La nervure principale est le prolongement du pétiole.

Le limbe en un seul morceau est appelé : limbe connexe.

Feuille simplement composée ou feuille pennée

La feuille simplement composée se caractérise par un limbe non connexe porté par les nervures secondaires.

Chaque élément du limbe est appelé foliole.

Feuille doublement composée ou feuille bi-pennée

Dans le cas de la feuille bi-pennée, le limbe est porté par les nervures tertiaires.

Exemples :

  • Mimosa des fleuristes (ou Acacia dealbata)
  • Albizia julibrissin

Feuille pari-pennée feuille impari-pennée

  • La feuille pari-pennée comporte un nombre pair de folioles et n’a pas de foliole terminale mais plus souvent deux folioles dont l’une est distendue et l’autre atrophiée
  • impari-pennée : une foliole terminale (plus fréquent que pari-pennée)

Disposition des feuilles sur le rameau

Feuilles alternes

Exemples : chêne, laurier, robinier

Les feuilles alternes sont réparties le long du rameau.

Feuilles opposées

Exemples : oléacées, sureau, herbacées (sauge), urticacées (orties)

Feuilles verticillées (ou en verticille)

Exemples : garances

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *