Plante pérenne (vivace) et plante annuelle (ou bisannuelle) : deux façons de se reproduire

Les besoins vitaux d’une plante sont une combinaison de :

  • chaleur (min 13°)
  • humidité

Il se produit un arrêt végétatif en cas de :

  • temps trop froid ou
  • temps trop sec

En climat tropical : l’arrêt végétatif se produit durant la saison sèche (pas d’hivers froids)

En climat méditerranéen, on observe deux arrêts végétatifs :

  • en hiver, lorsque les températures sont basses
  • en été, lorsqu’il fait trop sec

Deux stratégies pour passer la saison d’arrêt végétatif

La plante pérenne

Elle demeure sous forme d’elle-même :

  1. elle perd ses feuilles
  2. lors de l’aoûtage, il se produit un durcissement du bois des branches de l’année, avant l’arrêt végétatif (en hiver sous nos lattitudes). Il s’agit d’une réserve d’énergie conservée sous forme chimique
  3. elle conserve son système racinaire et y stocke des réserves

Le mode de reproduction est de type végétatif.

 

La plante annuelle

Elle demeure sous forme de sa lignée

  1. elle produit des graines (sexualité)
  2. la plante meurt entièrement

Le mode de reproduction est de type sexuel.

 

La plante bisannuelle (ex : grande bardane)

  1. 1ère année : pérenne
  2. 2ème année : annuelle

Les herbacées peuvent être pérennes, annuelles ou bisanuelles.

 

Sexualité de la plante

Un sexage de la plante doit être fait pour déterminer son sexe.

Une espèce dioïque présente :

  • un pied mâle OU
  • un pied femelle (jamais les deux à la fois) : Kiwi, pistachier, papaier

Une espèce monoïque peut présenter deux cas de figure :

  • soit un même pied possède des fleurs mâles et femelles
  • soit une même fleur est à la fois mâle et femelle (hermaphrodite)

Le pied mâle produit des fleurs avec sacs à pollen.

Le pied femelle produit des fleurs qui deviennent des fruits. Le fruit est composé de l’ovaire (la chair) et de l’ovule fécondé (la graine)

La pollinisation peut être de type allogame (l’ovule est fécondé par du pollen en provenance d’une autre plante) ou autogame (le pollen féconde les organes femelles d’une même fleur ou d’autres fleurs d’une même plante).

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *