Premières plantations au jardin Troyen

Fin mars, le printemps arrive. C’est le moment de commencer les premières plantations : petits pois, oignons et ail, fraisiers.

La grelinette

Tout d’abord, il est important de préparer la terre. Au lieu de la retourner avec une bêche, j’utilise une grelinette. Cet outil formidable permet de décompacter et aérer la terre sans la retourner. On évite ainsi de désorganiser la structure du sol (plus de détails ici : un sol est organisé en strates). De plus, on évite de se faire mal au dos.

La butte des fraisiers

Pour la plantation des fraisiers, j’ai respecté les recommandations du « Guide du nouveau jardinage » de Philip Soltner (voir : le jardinage sans travail du sol : sur mulch et sur compost vert)

Afin de bien drainer la planche et d’éviter une humidité excessive, j’ai choisi de créer une butte. J’ai ajouté une couche de compost vert, puis recouvert d’un mulch, en l’occurence des tontes de gazon.

J’ai semé quelques graines de bourrache qui protège les fraisiers de la pourriture grise et éloigne les limaces. Reste à repiquer quelques laitues autour de ma planche pour attirer les limaces et escargots.

Autre association bénéfique : mes fraisiers bénéficient de la proximité d’une planche d’oignons et ail (voir : bienvenue aux plantes compagnes pour plus de détails)

La butte des oignons et de l’ail

Toujours selon les recommandations de Philip Soltner, j’ai créé une butte recouverte d’un mulch épais. Ici, j’ai choisi la paille. Comme pour les fraisiers, la butte permettra de bien drainer le sol, car l’ail et l’oignon n’aiment pas avoir les pieds dans l’eau.

Pour compléter cette planche, rien de mieux que quelques poireaux (qui font partie de la même famille, les alliaceae) que je repiquerai plus tard. Dans quelques jours, je sèmerai également des capucines et des amaranthes.

Voir également : le jardin en permaculture d’Emilia Hazelip

Les pois

Les plantes de la famille des légumineuses, dont font partie les pois, ont une caractéristique très intéressante : elles fixent l’azote dans le sol grâce à des nodosités présentes sur les racines. C’est un excellent mulch vert.

Pour les pois, je n’ai pas créé de butte. J’ai simplement laissé le mulch de feuilles mortes en place.

J’ai placé la planche à côté d’une future planche de carottes, car la carotte sécrète une substance favorisant la croissance des pois (voir : bienvenue aux plantes compagnes).

 

 

 

 

 

 

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *