Qu’est-ce que la permaculture ?

Il existe de nombreuses définitions de la permaculture, selon que l’on privilégie une approche plutôt technique ou philosophique.

Ma définition de la permaculture, qui bien sûr n’engage que moi, est la suivante :

La permaculture est une méthodologie de design d’habitats humains permettant de créer des écosystèmes cultivés hyper-productifs, soutenables et résilients. En nous enseignant à respecter les processus naturels, la permaculture nous permet de bénéficier des bienfaits de la nature : abondance et gratuité.

Trois mots importants : design, soutenable et résilient.

Design (ou permadesign)

Le design en permaculture (ou permadesign) est une méthodologie de conception, planification et aménagement de lieux de vie, permettant d’optimiser les synergies entre tous les éléments du système afin de le rendre le plus efficace possible.

Ecosystème soutenable (sustainable en anglais, ou durable, ou régénératif)

Un écosystème soutenable est un écosystème dont la quantité d’énergie produite est supérieure à la quantité d’énergie introduite. C’est ce qui garantit sa durabilité. On estime que l’agriculture conventionnelle nécessite 15 à 20 calories pour produire 1 calorie (ratio = 0,07). En permaculture, le rapport est inversé : 1 calorie permet de produire 10 à 15 calories (ratio = 10) !

On définit un système soutenable par un ratio supérieur à 1.

Pour calculer le nombre de calories nécessaires pour produire une calorie, on prend en compte tous les intrants au système : l’eau, les engrais, l’essence des engins mécaniques, le travail manuel…

Seul un écosystème soutenable nous permet de ne pas consommer les ressources des générations futures !

Ecosystème résilient

Un écosystème résilient est un système qui, grâce à son design, est capable de très bien résister à des accidents ou agressions extérieures, qu’elles soient d’origine naturelle : inondation, incendie… ou humaine : pollution… Cette résilience peut être atteinte quand une fonction importante (mettre les plantes à l’abri du vent, par exemple) est assurée par plusieurs éléments du système. Si un élément fait défaut, les autres prennent la relève.

Découvrez comment, grâce à la permaculture, un village marocain a retrouvé l’abondance et… la joie de vivre !

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l’association Permaculture sans frontières qui propose une synthèse des définitions de la permaculture sur son site :

La permaculture est à la fois une éthique, une philosophie, une science et une méthode de conception/aménagement/planification/organisation de systèmes (et d’écosystèmes), dont la préoccupation fondamentale est l’efficacité, la soutenabilité/régénérativité et la résilience.

http://www.permaculture-sans-frontieres.org/fr/synthese-definitions-permaculture

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *